Assistante Indépendante

COMPETENCES


* Organisation
* Administration des Ventes
* Gestion des Ressources Humaines
* Comptabilité
* Formateur Bureautique
* Internet
«  09 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Menu

Accueil
Mon Profil
Archives
Amis

Catégories

Outils
Charte Qualite
Competences
Revue de Presse
References
Loisirs

Liens

Entreprise au Féminin
OFFICE EXPO

La vie médiatique d'Assistante, toute une histoire

Le cinéma et la littérature sont le reflet le plus clair, le plus caricatural aussi, d’un métier mal connu du grand public. L’assistant(e) d’aujourd’hui, c’est dans les romans la cendrillon d’hier. Vouée à une grande carrière, elle commence au bas de l’échelle… ses talents sont peu à peu reconnus, le plus souvent par un des patrons de la société. Une profession extrêmement féminine…

Je vous propose d'apprécier une rétrospective de notre CVthèque :

Miss Moneypenny n'est autre que la secrétaire personnelle de M. Toujours du MI6, au courant des affaires en cours, elle est une sorte de cerbère gardant consciencieusement la porte du patron. Si 007 couche avec 2 ou 3 James Bond Girl par film, elle n'a pas ce "privilège". Il se contente de la séduire habilement, pour obtenir ce qu'il veut d'elle.
Loïs Maxwell dans les James Bond 1962 à 1985.



Marnie, secrétaire-comptable, a la fâcheuse habitude de changer souvent d'identité, de couleur de cheveux et de voler tous ses employeurs. Qui plus est, elle ne supporte pas les hommes et devient folle à la vue de la couleur rouge. Quand le psychiatre Mark Rutland (Sean Connery), son dernier employeur, la prend la main dans le sac,…
Tippi Hedren dans Pas de printemps pour Marnie par Alfred Hitchcock, 1964.


Tess, jeune et jolie secrétaire dans la jungle de Wall Street, est avant tout une femme intelligente et ambitieuse. Après s’être fait voler une brillante idée par sa boss (Sigourney Weaver), elle profite des vacances de cette dernière pour échafauder une audacieuse vengeance… le carriérisme, tout à fait dans l’esprit des années 80.

Melanie Griffith dans Working girl par Mike Nichols, 1988.




Erin, divorcée avec deux enfants, est une jeune femme volontaire et déterminée, assistante dans un cabinet d’avocats, qui remue ciel et terre pour dévoiler un important scandale politico judiciaire. Avec sa plastique de bimbo et ses tenues affriolantes, Erin doit lutter d’autant plus farouchement pour être prise au sérieux par les instances décisionnaires, majoritairement masculines et souvent misogynes.

Julia Roberts dans Erin Brockovich par Steven Soderbergh, 2000.



Bridget, célibataire presque trentenaire, travaille comme assistante dans une maison d’édition londonienne. Perpétuellement en proie à de petites et grandes angoisses, elle confesse le tout, pêle-mêle, dans un journal : décompte de calories et de cigarettes, dernières frasques de sa mère, béguin pour son chef et autres tractations sentimentales et amicales…

Renée Zellweger dans le Journal de Bridget Jones par Sharon Maguire, 2001.



Lee, secretaire dans un cabinet d'avocat, n'a pas vraiment tous les atouts de son côté. Premièrement, il n'y a que très peu de temps qu'elle a quitté l'hôpital psychiatrique. Deuxièmement, après seulement une journée passée au sein d'une famille étriquée et étouffante, elle a de nouveau succombé à son penchant pour l'auto-mutilation. Et en plus elle commet des fautes de frappe, jusqu'à ce que son patron la fesse car entre eux, une étrange relation s'est nouée...
Maggie Gyllenhaal dans La secretaire par Steven Shainberg, 2003.



Andréa, armée d’un diplôme de littérature, se voit offrir le poste d’assistante de Miranda Priestly, rédactrice en chef d’un grand magazine de mode. Ce qui se présentait comme une place de rêve tourne petit à petit à l’enfer, car Miranda excelle dans les caprices les plus incroyables…
Anne Hathaway dans Le Diable s'habille au Prada par David Frankel, 2006.


et elles tiennent salon :


Posté à: 16:43, 12/04/2008 dans Loisirs

Technorati Profile